Orphelinat de Kamakura

L'orphelinat de Kamakura accueille tous les jeunes ayant besoin d'un foyer...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Convocation chez Môssieur

Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Coben
Pensionnaires
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Convocation chez Môssieur   Jeu 1 Mar - 18:19

Dehors il pleuvait des cordes, mais cela ne semblait pas réellement dérangeait le jeune homme. Il ne bougeait pas d’un poil tendit que les gouttes dégoulinaient le long de ses cheveux, de son visage, de ses vêtements pour finalement terminer leur trajectoire à terre. A peine était il arrivé qu’on venait de lui annoncer que le psychologue voulait le voir. Qu’elle chance … Qu’est ce qu’il avait fait encore ? Pourtant rien, il venait tout juste d’arriver, il n’avait donc pas eut le temps de faire la moindre petite connerie, ne serait ce que quelque chose de petit. Ah ouais. Ca y est, il avait trouvé pourquoi. A cause de son passé. Pour le psychologue, son cas était certainement fort intéressant. Après tout, Kamakura était tout de même son sixième orphelinat, ce n’était pas rien … Ayant pris connaissance de son dossier, celui-ci voulait certainement tenter de comprendre pourquoi il avait tout ça et patati et patata, bref tout les trucs que faisaient les psychologue quoi.

Bien entendu, Erwan ne lui ferait pas le plaisir d’accourir aussitôt, dés que ça demande de le voir avait été faite. Et puis quoi encore, il aurait plus fallut que ça, qu’il arrive tout de suite dans son bureau comme un gentil petit toutou bien élevé. Non franchement il ne fallait pas compter la dessus. Erwan ferait son apparition dans le bureau de l’homme quand il aurait envie. En l’occurrence, ce n’était pas pour maintenant, il se trouvait dehors donc pour le moment, il n’en avait aucune envie. Des psychologues, il en avait vu des milliers, jamais il n’avait contenté leur curiosité en répondant à leurs questions, jamais ceux-ci n’étaient repartis, content de leur exploits. Jamais Erwan n’avait été gentil avec eux en faisant tout ce qu’ils lui demandaient. Non en règle général, il restait poli certes, mais ce contentait de rester bien sagement assit en attendant que le temps passe, ne prenant même pas la peine de les regarder ou autre … Il en avait rien à foutre d’eux ou de leur question et il le leur montrait bien, à sa façon, en les agressant par son silence.

Erwan était donc dehors, entre les marches et la porte d’entrée, les mains dans les poches tandis qu’il observait la vue qui n’était pas des plus magnifique. Non elle était juste … banale, mais ça ne l’étonnait guère. Il n’allait tout de même pas avoir une vue sur un magnifique près, des collines ou des montagnes. Tout en soupirant alors, il sortie ses mains de ses poches, dans celle-ci un paquet de cigarette ainsi qu’un briquet. Sans chercher à se presser, il en sortie une qu’il coinça entre ses lèvres avant de l’allumer paisiblement pour finalement ranger son paquet et en tirer une longue bouffée. Mon dieu que ça lui faisait du bien de sentir cette fumée meurtrière s’insinuer dans ses poumons. Pourquoi fumait il ? Il n’en avait aucune idée. En tout cas, pas pour être à la mode ou pour réglé des problèmes. Non on pouvait dire qu’il fumait juste parce qu’il en avait envie, c’est tout. Il ne cherchait pas à faire comme tous ces débiles qui fumaient pour faire comme les autres ou ce genre d’absurdité là …

Alors qu’il avait déjà finit de fumer sa clope depuis un petit moment, Erwan resta tout de même là. Ca devait bien faire une bonne demi heure que le psychologue l’attendait et cela le faisait légèrement sourire. S’il s’impatientait, il n’avait qu’à venir le chercher, mais il ne le ferait pas et Erwan le savait parfaitement, d’où pourquoi il ne se pressait pas. Finalement, alors qu’il était complètement mouillé de la tête au pied, il se décida à rentré dans l’orphelinat, partant enfin à la recherche du bureau de ce fameux psychologue, toujours sans se presser bien évidemment. C’était un professionnel dans l’art de faire attendre les gens, dans l’art d’être sans cesse en retard et ça lui convenait parfaitement. Lorsqu’il aimait bien les personnes, il savait être à l’heure, mais quand il s’en fichait pas mal de celle-ci … pourquoi se presser ?

Toujours les mains dans les poches, le visage affreusement neutre, Erwan ne tarda pas à trouver le bureau qu’il recherchait. Au lieu de frapper à la porte, le jeune homme s’adossa au mur qui se trouvait en face de celle-ci. Ben quoi, il n’allait tout de même pas se risquer à se tordre le poignet juste pour lui. Non bien sur ce n’était pas les vraies raisons, il voulait juste le faire patienter encore. En faite, jamais il ne frapperait. Il attendrait patiemment que le psychologue en ai marre et qu’il décide de le chercher ou tout simplement de s’en allait. Seulement à ce moment là, il se rendrait compte qu’Erwan était bien sagement devant son bureau, l’attendant bien gentiment comme un bon toutou. Ce qu’il ne saurait pas c’est s’il était là depuis le début, ou s’il venait d’arriver …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiya
Psychologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Age : 28
Localisation : derrière toi...bouh
Petit(e) ami(e) : si sa signifie être fidèle alors non merci xD
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Jeu 1 Mar - 19:19

Toshiya était d’assez mauvaise humeur, enfin juste un peu, il rentra dans son bureau , il devait voir un jeune homme du nom d’Erwan d’ici une heure, il avait largement le temps, entre nous c’était par plaisir qu’il l’avait convoqué mais il devait bien travailler un peu en recevant son dossier Alexiel lui avait demandé de voir un peu qui était ce jeune homme il n’allait pas refuser sa, sinon a quoi serait il payer sinon passer du bon temps tout le temps, déjà que c’était pas lui qui se farcissait les réunions la paperasse et tout alors bon…c’est juste que convoquer quelqu’un, il aurait de la chance si le jeune homme en question ne le considère pas comme un naze, ou refuse de venir ou autre, il en avait aucune idée, il avait parcouru le dossier des yeux sans rien en penser pour le moment !

Donc il avait une heure pour passer sa mauvaise humeur, c’était pas vraiment de la mauvaise humeur juste un état, le manque ! Il détestait cette sensation il avait beau essayer de repousser jusqu’au dernier moment, jusqu'à ce qu’il n’en puisse plus en fait avec des clopes sa marchait pas des masses, il enleva une clé qui était attaché a une sorte de collier autour de son cou, une manière d’être sur de ne pas la perdre et de ne pas se la faire prendre, évidement parce que si quelqu’un devait être amené a savoir sa serait la fin pour lui…bref il prit la clé et se pencha pour ouvrir un tiroir de son bureau…. Et merde, il était...vide, c’était pas possible il s’en serait souvenu si il avait tout finis la dernière fois….Toshiya tomba le cul sur sa chaise, contrarié au plus haut point, s’était il tellement shooté au point de ne plus s’en souvenir ! Il se releva et farfouilla avidement tout son bureau jetant des papiers par terre, foutant tout en l’air, il devenait fou, il devait retrouvé , trouvé une dose ne serait qu’un peu !

Il regarda une horloge qui était accroché au mur, unique décoration de la pièce en quelques sorte, puisqu’il avait refuser de personnaliser son bureau. La plupart des psychologue ou du moins dans ses souvenirs de ceux qu’il avait vu, mettait plein de truc dans leur bureau, pour que les jeunes s’y sentent a l’aise sans doute…lui n’y croyait pas trop, non pas qu’il voulait faire une pièce d’hôpital psychiatrique non plus, non en fait il savait pas trop ce qu’il voulait il comptait pas recevoir énormément de jeune ici sans doute...bref il lui restait une demi heure, il prit son portable et passa un bref coup de fil qui dura 10 minutes…. Quelqu’un qui passerait dans le couloir entendrait sans doute des éclats de voix sans comprendre de quoi il s’agissait !


« C’est urgent….VOUS POUVEZ PAS ME FAIRE SA !!!

….

J’AI BESOIN DE SES FRAISES…



je suis sur qu’il vous en reste…

….

VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI ?

….

PAS AVANT DEMAIN SOIR ? …

….

Bon…je n’ai pas le choix, comme convenue alors ? »


Bien entendu Toshiya ne parlait pas de fraises c’était le code qu’ils avaient choisis pour parler de la drogue, toujours dans le cas ou une personne viendrait a entendre… Il raccrocha son portable prêt a le jeter au bout de la pièce tant il était énervé…il pourrait jamais tenir jusqu'à demain soir !

« ET MERDE ! »

Il tourna en rond marchant sur les feuilles étalées par terre, sa n’allait pas du tout mais alors pas du tout ! Il devait rester calme et réfléchir il y avait toujours une solution...toujours, il s’alluma fébrilement une énième cigarette, aspirant de longue bouffée pour tenter de se calmer, sa main tremblait légèrement, il se sentait vraiment mal, l’heure passait et il avait complètement zappé Erwan, peut être pouvait il téléphoner a une ancienne connaissance…il reprit son portable composant un nouveau numéro..

« Oui c’est….Toshiya…



sa faisait longtemps effectivement…



Je vais bien, …



Sa s’entend tant que sa ? En vérité j’ai un léger problème…je me demandais si tu pouvais me rendre service.



Oui c’est exactement sa, tu es extra lucide ?



Non,…un certain Shin ? ….Tu me rappelles se soir ?…Merci d’avance c’est mieux que rien ! »


Bon ce n’était pas encore ce qu’il voulait, il n’y avait vraiment pas moyen d’obtenir maintenant ce dont il avait besoin, hors de question d’aller voir l’infirmier déjà qu’en voyant ses marques il avait douté sur les explications de Toshiya n’y croyant pas vraiment alors si il devait aller le voir….Non décidément non…Tosh s’assit devant son bureau se prenant la tête entre les mains,… Au bout d’une heure il se releva, refit plusieurs tour dans la pièce, frappa du poing sur le mur et se figea soudainement ! Et si il se déplaçait, il connaissait les quartier…Bien que l’idée le répugne de devoir y retourner il se prépara a sortir, ouvrant brusquement la porte pour découvrir Erwan…

Le psy resta un moment interloqué fronçant les sourcils…qu’est ce qu’il foutait devant sa porte celui là ? Il l’espionnait ou quoi ? Voilà que Toshi devenait paranoïaque…Dieu merci au bout dune longue minute il finit par se reprendre avant de commettre une erreur qui aurait pu se révéler…umh bref !

« Ah…Euh Erwan c’est sa ?...“

Toshiya ne pouvait décidément sourire il n’était pas en état, sur un ton n’exprimant rien de particulier puisqu’il s’était repris ! En plus il avait eu du mal a se souvenir son prénom et tout… C’est pas qu’il voulait pas le faire rentrer dans son bureau mais il avait saccagé la pièce, quel crétin d’avoir oublié Erwan et puis pourquoi il n’avait pas frappé quand il était arrivé aussi, par timidité ? Ou parce qu’il avait entendu les bruits de rage que faisait Toshiya ?…inquiétant sa, vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Coben
Pensionnaires
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Dim 4 Mar - 16:15

[Poste nul désolée. Même si le tiens est vraiment super, il m'aide pas vraiment pour le mien, alors je savais pas trop quoi dire ><]

Ca devait bien faire 10 bonnes minutes que le jeune délinquant attendait devant la porte. Il se foutait de sa gueule de psychologue à la con ? Déjà que lui-même était en retard, mais si lui ne daignait même pas savoir où il était passé … Tu parles d’un psy, se dit il intérieur. Il semblait sans foutre carrément, pas une seule seconde le psychologue n’avait tenté de le chercher ou de le refaire appelé. Hum, il était sûrement là pour le fric lui, sûrement pas pour l’amour du métier. Mais au fond, ça ne l’étonnait même pas, qui aimerait écouter les problèmes des autres hein ? Ca devait être plus agaçant que d’autre chose. En tout cas, jamais Erwan ne pourrait devenir psychologue. Pendant que les gens raconteraient leur vie, lui il somnolerait sûrement ou alors dessinerait paisiblement en attendant qu’ils aient finit de se lamenter sans cesse. Non vraiment, ce métier n’était pas fait pour lui, au moins il savait qu’il ne deviendrait jamais cela. D’ailleurs, il n’aimait pas les psychologue tout cours, que se soit pour en faire un métier ou en voir un. Le gars faisait semblant de s’intéresser aux problèmes des gens alors qu’en réalité, il en avait strictement rien à faire. Erwan le savait.

Jamais il ne leur ferait se plaisir là, que de se confier à eux. Comme quand il était plus jeune, il réagirait de la même façon devant celui là. Il poserait son joli petit cul tout mouillé sur ses beaux fauteuils qu’il abîmerait par la même occasion, ce qui était bien évidemment loin de le déranger, et l’observait silencieusement en attendant que le psychologue se lasse de ce petit jeu. Soit il tenterait de le faire parler par n’importe quel moyen – moyen qui ne marcherait sûrement pas – soit cela l’agacerait tellement qu’il lui dirait de foutre le camp de là, ce qui ferait d’Erwan le vainqueur pour là … énième fois. Il ne les comptait plus, il avait gagné tellement de fois contre les gens que ça en devenait presque lassant à force. En ayant assez d’être debout, même si en général, il pouvait rester ainsi pendant tout une journée, le jeune homme aux lunettes bleues se laissa glisser le long du mur pour se retrouver assis, adosser contre celui-ci. Ce fut quelques minutes plus tard que le psychologue choisit de faire son apparition, s’apprêtant à sortir tranquillement. Il avait du culot celui là, de le faire convoquer pour l’oublier ensuite. Pff.

« C’est que vous êtes perspicace dis donc … J’repasserais plus tard, j’voudrais surtout pas déranger … »

Agaçait d’être venu pour rien, même s’il avait été vachement en retard, Erwan se releva et commença alors à s’éloigner. Non mais sérieusement, c’était vraiment lui le psychologue ? Il devait être bourré celui là ou voir même shooté. Non mais c’était quoi ça de convoquer les gens, de les faire chier pour finalement les oublier complètement ?! Encore une preuve que les psychologue en avaient strictement rien à faire des gens comme eux, qu’ils ne faisaient que se boulot pour l’argent facile. Oui c’était de l’argent facile, il suffisait de faire semblant d’écouter et hop, le tour était joué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiya
Psychologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Age : 28
Localisation : derrière toi...bouh
Petit(e) ami(e) : si sa signifie être fidèle alors non merci xD
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Lun 5 Mar - 14:42

Toshiya regardait toujours Erwan fixement, étrange il avait comme l’impression que celui ci ne pensait pas grand bien de lui, juste une impression….de toute façon, Toshiya était sur que quoi qu’il aurait fait aux yeux d’Erwan sa n’aurait pas été sa, on voulait toujours trouver un reproche au psy, même si pour une fois le sien était mérité, il l’avouait ! Oui qu’il repasse donc plus tard il n’avait pas que sa a faire, de toute façon il avait peu de chance de faire parler le jeune homme…Non Alexiel trouverait sa louche si elle venait a l’apprendre…Il allait donc le recevoir et expédier sa en 5 minutes et puis sa serait bon !

« Tu étais là depuis longtemps ? Je ne t’avais pas entendu frapper »

Il venait de le constater maintenant que rien ne lui avait rappelé sa présence peut être n’avait il rien entendu trop occupé a hurler, il s’effaça pour qu’Erwan puisse rentrer, vive le bureau pas du tout soigné, a ce demander ce qu’il avait foutu…et si il lui proposait d’aller autre part, Dehors il pleuvait mais il n’avait qu’a aller a la bibliothèque ou ailleurs, si jamais il n’avait pas visité les lieux.

« Tu ne déranges pas, j’étais juste préoccupé par un problème…Tu as déjà visité le château ? Si non je peux te faire faire le tour histoire que tu puisses te repérer par la suite…Au fait tu peux m’appeler Toshiya »

Toshiya mit les mains dans ses poches s’appuyant contre l’ouverture de la porte le regardant, encore un qui allait avoir du succès auprès des demoiselles, il se mordit vaguement la lèvre, cette interdiction de fumer était vraiment débile mais qui avait fait ses stupides règles !!

« C’est Alexiel qui t’a accueilli non ? T’a t’elle expliqué les règles ici ? »

A près tout c’était pas a lui de le faire mais si elle ne l’avait pas fait en même temps, encore lui qui se taperait le sale boulot, a croire qu’il était a sa botte, ok c’était le cas, après tout n’avaient ils pas fait le projet ensemble ? Cet état de manque le rendait vraiment grincheux intérieurement, près a critiquer tout.

« Dommage qu’il pleuve, je préfère dix fois être dehors que dedans… »

Il jeta un coup d’œil a la fenêtre du couloir, les gouttelettes ruisselaient le long du carreaux, la vérité c’est que dehors il aurait pu fumer malgré la présence du jeune homme au cheveux bleu alors qu’ici il était coincé, après sa on voulait qu’il reste décontracté ? C’était se moquer du monde, il reporta son regard sur le nouveau sans sourire se contentant d’attendre de savoir ce qu’il allait lui dire…peut être rien enfin tant pis !

[ nan sa va par contre j'ai eu du mal xD c'est court mais tant pis >< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Coben
Pensionnaires
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Jeu 19 Avr - 22:58

Il était vrai qu’en général, les psychologues n’avaient pas une bonne réputation d’office, car tout adolescent qui se respecte, détestait ces personnes là … Lorsqu’ils étaient dans leur bureau, on les forçait à raconter leur vie, alors que certaines fois, ils n’en avaient pas vraiment envie. La seule chose qu’ils souhaitaient, c’était avoir la paix et non pas exposer leur vie devant un inconnu qui en avait certainement rien à faire. Dans leur tête, l’idée première n’était pas que ces gens là, était présent pour les aider, soulager le poids de leurs épaules. Ce qu’ils pensaient avant tout, c’était que ces gens n’étaient que des parasites présents rien que pour leur faire chier, enfin, des pensées assez dégradantes, peu agréable.

« Normal … J’ai pas frappé … »

Et puis quoi encore. D’un côté, s’il l’avait oublié, cela ne l’aurait pas dérangé car ainsi il aurait pu partir et échapper à sa séance de merde dont il se passerait volontiers … Il aurait alors pu faire un petit tour du propriétaire, histoire de voir quelle connerie était possible de faire ici … Mais de l’autre côté … Cela l’aurait agaçait car se serait le psychologue qui lui aurait posé un lapin et non lui … Erwan aurait détesté ça. Lui qui pose un lapin, sans problème bien au contraire, cette idée lui plaisait, mais l’inverse, ça pas question. Pourquoi ne lui avait il pas posé de lapin, pour cette première fois ? Tout simplement parce qu’il s’emmerdait un peu, alors autant s’occuper non ? Même si cela devait être avec un homme étrange comme lui.

« Nan j’ai pas encore visité, je suis là pour un moment sûrement, alors j’ai le temps. »

Toshiya. C’était donc ça, le prénom du fameux psychologue de ce pensionnat … Mouais, pas mal, mais il y avait mieux tout de même comme … Erwan par exemple. Non il s’en fichait de son prénom, mais il était tout de même content de l’avoir, car après tout, il préférait celui-ci que quelques choses de stupide … Bien entendu, il ne pensait pas que celui de cet homme était stupide, non il était … assez original, mais il n’allait pas non plus philosopher dessus … Ce n’était qu’un prénom qu’il oublierait rapidement, rien de plus. Pour le moment, Erwan n’avait aucunement l’intention d’entrée dans le bureau, la conversation c’était entamé en dehors, ils la continueraient ici, jusqu’à ce que le psy ce décide à l’inviter réellement à entrer.

« Alexiel ? C’est qui ça ? J’ai pas vraiment fais attention … »

L’avait elle accueillit ? C’était fortement possible ? Lui avait elle énoncé les règles ? Possible, mais la non plus il n’avait pas fait grandement attention. Les règles. Il s’en fichait pas mal des règles. En général, il ne les lisait ou écoutait pas, sachant pertinemment que de toute façon, il ne les respecterait pas. Non pas qu’il cherchait sans arrêt à les contourner, à les enfreindre non, loin de là. Il faisait simplement ce qu’il lui plaisait, que se soit permis ou non.

« La pluie ça tue pas … »

Nan la preuve, lui-même était complètement trempé, étant donné qu’il revenait de dehors. Ses cheveux dégoulinaient tout comme les carreaux, tout deux étant remplis d’eau qui glissait lentement. Son regard planté dans le sien, il redevint muet, attendant patiemment ses réactions, sans sourire non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiya
Psychologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Age : 28
Localisation : derrière toi...bouh
Petit(e) ami(e) : si sa signifie être fidèle alors non merci xD
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Jeu 3 Mai - 16:20

Umh ce Erwan avait l’air de vraiment parlé que le strict minimum, et Toshi était vraiment pas d’humeur, cette façon de répondre avec le moins de mot possible et surtout d’en dire le moins possible, il l’aurait tué…quoi que non il avait une assez belle gueule, alors bon il se retint ! Très bien il n’avait pas frappé, et bien qu’il ne se plaigne pas si le psy ne l’accueillait pas à l’heure et si il avait patienté de ce couloir de merde…il était tellement mal que tout l’énervait il se reprit avant de dire quoi que se soit restant naturel !

« Ah vraiment ? Dans ce cas…ce n’est pas étonnant ! »

Okay lui aussi avait sa part des tords, mais soudain que le jeune homme n’eut pas frappé fit qu’il remit intérieurement la faute sur lui ! Ce crétin aurait frappé comme n’importe quel individu normal, il n’aurait pas saccagé son bureau il serait pas dans ce stupide couloir et éventuellement … bref ! Il ne savait pas pourquoi mais ce rendez vous ne risquait pas de duré longtemps dans ses conditions.

D’accord il avait pas encore visité et il était là pour un bout de temps, ben c’était cool non ? Et il n’allait sûrement pas dire qu’il avait envie de visiter et bien tant mieux, après tout il n’avait pas fait guide pour touriste comme formation mais psychologue ! Erwan ne souffrait d’aucun problème a part d’âtre anti social et il n’y changerait rien donc c’était vraiment pas la peine de continuer cette discussion qui s’annonçait vraiment inutile.

Il avait même pas remarqué la directrice et bien sa promettait, il avait du arriver en même temps que Shoji en y réfléchissant non rien ni personne n’aurait pu le déranger dans son petit monde n’est ce pas ? Franchement ce couloir était vraiment ennuyeux, Toshi avait bien envie d’y mettre un peu d’action après que Erwan eut déclaré que la pluie ne tuait pas, parlant a moitié dans le vide parce que fait Toshiya était entrain littéralement de peter un plomb a l’intérieur de lui-même.


« Tout a fait, tu as tout a fait raison et tu sais quoi ? »

Il s’approcha soudain du jeune homme de très très près, la plaquant d’une main contre le mur…mon dieu mais il faisait quoi là ? Il n’allait vraiment pas bien. Passer cette sensation de manque voilà la seule chose a laquelle il pensait, il n’en pouvait littéralement plus ! Il embrassa le jeune homme au cheveu bleu doucement avant de s’écarter d’un pas revenant a la réalité !

« Excuse moi…tu ferais mieux d’y aller maintenant »

Le jeune japonais se retourna et rentra dans son bureau sans fermer la porte, Erwan était libre de partir c’était pas lui qui le retiendrait, remarque qu’il venait sûrement de le dégoûter et de lui donner aucune envie de le revoir mais qu’importe, peut être s’excuserait il quand il retrouverait son état normal ! Il ouvrit grand la fenêtre se penchant dangereusement en avant pour mettre sa tête sous la pluie remarque pas si dangereux que sa vu qu’il se trouvait au rez de chausser. Toshyia se sentit alors soudainement tomber en arrière, la sang lui martelait le crâne, lui donnant des vertiges et des nausées par la même occasion, il s’écroula alors sur le sol, encore conscient tout en ne l’étant plus vraiment, cette douleur était trop atroce….et puis le noir vient !


[ désolé pour le long temps de réponse...j'ai ce que tu veux si tu te souviens de notre marché Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Coben
Pensionnaires
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 28
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Sam 5 Mai - 20:00

Ce n’était pas le genre de garçon à se casser le cul. La parole c’était pas son fort. Après tout à quoi bon débiter des paroles si ce n’était que des conneries hein ? Nan lui il préférait largement dire le stricte minimum, juste le plus important et le plus intéressant, sinon il se taisait tout simplement, ne voyant pas l’intérêt de parler. Que cela agace les gens, il s’en fichait pas mal, il ne faisait pas ça pour eux mais pour lui, parce qu’il n’avait pas envie d’utiliser sa salive et son temps pour des connerie, pour des gens dont il se fichait totalement … En faite, que le psy le prenne en retard ça le dérangeait pas, c’était un peu le but, sinon il ne serait pas venu en retard, mais … Il l’agaçait tout simplement, car tout comme lui il semblait un peu je m’en foutiste sur certains point … Pas très cool pour un psy, non ? Bah, il s’en fichait.

« Sur » Ce contenta t il simplement de dire, ne voulant pas utiliser sa salive pour un homme qu’il n’appréciait déjà pas.

Que le psychologue mette la faute sur lui-même ou sur Erwan, celui-ci s’en foutait éperdument, après tout, chacun pensait ce qu’il souhaitait. Erwan ne remettait pas la faute sur lui, ni sur l’autre, il s’en foutait de savoir à qui la faute, au finalement ça revenait au même, il le prenait en consultation plus tard que prévu. Cette conversation, ce lieu le lassait déjà, il voulait partir … Mais il savait que ça finirait mal pour lui, s’il quittait encore un orphelinat. Fallait qu’il soit patient, bientôt il aurait 18 ans et il pourrait légalement ce barrer … Ouais, juste patienter encore un peu, il verrait bien, peut-être qu’avec le temps, même s’il en doutait fortement, il se plairait ici … Après la remarque que la pluie ne tuait pas, Erwan répliqua :

« Non mais je suppose que … »

Il n’eut même pas le temps de terminer. Le psychologue le bloquait contre un mur. Euh ? C’était normal ça ? Pas vraiment non ? En temps normal, Erwan se serait bien évidemment défendu, il l’aurait repoussé et lui aurait certainement collé son poing dans la gueule. Mais là il était tellement étonné qu’il ne bougeait pas d’un poil. Ce fut alors sans problème que le psychologue pu plaquer ses lèvres contre les siennes pour l’embrasser doucement, sans que celui-ci ne réagisse. Sale con. Il l’avait eut. Il l’avait déstabilisé. Ca ne se passerait pas comme ça. Alors qu’il allait répliquer, le psy le devança, s’excusant légèrement avant de s’éclipser dans son bureau pour aller ouvrir la fenêtre, s’y penchant pour sentir les fines gouttes de pluies.

Connard. Il le payerait … Mais pour le moment, Erwan n’avait pas envie d’éterniser son passage dans son bureau, alors il ne se ferait pas prier et partirait … Il se vengerait plus tard. Après tout, ne disait on pas que la vengeance était un plat qui se mange froid ? Certes d’autres disait que lorsqu’on attendait trop, l’envie de vengeance s’effaçait, mais pas pour Erwan, elle pouvait subsister un bon moment, il ne s’en faisait pas pour ça, mais alors pas du tout. Sans rien rajouter, il commença alors à s’éloigner sans même lui jeter un dernier coup d’œil, quand soudainement il entendit un gros boum. Putain, il se passait quoi encore. Alors qu’il levait les yeux au ciel, il ne pu que faire demi tour, histoire de voir ce qu’il se passait. Ben … Il était où ce con ? Il entra alors dans le bureau, les mains dans les poches, l’apercevant par terre.

« Fais chier … J’suis sur qu’il a fait exprès … »

Au final, il se retrouvait alors coincé ici, avec un homme qui l’avait embrasser sans son accord, alors qu’ils ne se connaissaient pas. Pervers. Obsédé … Tout en soupirant, il s’agenouilla alors à ses côtés et lui mit deux petits gifles histoire de le réveiller. Bien entendu, elles étaient tout de même mises avec plaisir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiya
Psychologue
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Age : 28
Localisation : derrière toi...bouh
Petit(e) ami(e) : si sa signifie être fidèle alors non merci xD
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   Dim 6 Mai - 18:38

Toshiya ouvrit soudainement les yeux, les yeux grands ouverts il fixait Erwan comme si il voyait un revenant ! Il lui agrippa ses poignets, un dans chaque mains et se releva brusquement sans le lâcher. Son père le frappait de nouveau ? Non c’était impossible, il l’avait tué, pourtant il se trouvait le en face de lui….Toshiya ne voyait pas Erwan mais son père, ses hallucinations qu’il avait eu à une époque revenait, il ne prenait plus de médicament et l’état de manque n’arrangeait vraiment rien !

Son père face à lui, il avait toujours été lâche, faible sans doute parce qu’il avait peur que les coups deviennent plus fort qu’ils ne l’étaient…sauf la foie ou sous la rage il l’avait tué…c’était son fantôme qui revenait le hanter ? Complètement paniqué Toshiya repoussa Erwan brusquement.


« Ne t’approche pas de moi ordure »

Lui, un couteau dans le main, du sang au bout…son père au sol qui pissait le sang, il l’avait tué..tué ! Les yeux fixer sur cette ordure il n’arrivait même pas a pleurer sa mort…Plus loin un autre corps, celui de sa mère morte elle aussi ? Non….

Hanté par la scène de la mort de son père, il cru devenir fou….Toshiya avait du mal a faire le lien entre le présent et le passé, ou était la réalité ? Il ne savait as, ou plus….Sa voix voulait sa paraître dur mais ne l’était pas, il recula d’un pas, sa respiration se faisant difficile.

Il rentrait de l’école, sa journée était passé avec ses petits camarade mais il n’avait pas le cœur a rire avec eux, il avait peur, devant la porte de son appartement, sa main tremblait quand il la posa sur la poigné, son père était il là ? Encore soul comme d’habitude…pour une fois il n’entendait rien, mais ce n’était pas un bon signe pour autant…Doucement il tourna la poigné…son père qui pleurait, et sa mère… ? Au sol, qui ne bougeait pas….Fermer les yeux ne rien voir ce n’était qu’un cauchemar !


« Qu’est ce que tu veux ?...te venger c’est sa ? »

Encore un pas en arrière, il buta sur son bureau, manquant de tomber. N’y avait il pas d’issus, était il pris au piège ? Et les feuilles qui étaient éparpillées un peu partout au sol, sa tanguait et ressemblait furieusement a ses yeux a des taches de sang ou le bordel monstre qui régnait dans sa maison d’autrefois.

Lui dans un coin de la cuisine recroquevillé, son père qui frappait sa mère, ses cris….sa lui faisait mal, tout sa a cause de lui…Elle voulait le protéger de son connard de père, mais si celui ci était fière de son fils, il ne le frapperait pas, c’était sa faute, sa faute …


« Je suis désolé…tu dois me pardonner… »

Pardonner de quoi ? de l’avoir embrassé on pouvait le comprendre comme sa, sauf que Tosh n’y était pas dans son cerveau il se trouvait chez lui, tel l’adolescent qu’il était et non dans se bureau face a un jeune homme a qui il avait volé un baiser.

Il partait d’un pas vif a l’école ! Un de ses camarade l’insulta lui et sa mère ! Il réagit au quart de tour et lui balança son poing en pleine gueule pour se jetter sur lui ! Les autres enfants criaient, Tosh ne pouvait plus s’arrêter ! Malgré son jeune age il savait que ce que venait de dire son camarade était vrai, mais il ne pouvait le laisser dire sa ! Il se devait de protéger sa mère comme elle le faisait pour lui devant son père ! A la suite de sa il fut renvoyé….


« Plus jamais tu ne me toucheras PLUS JAMAIS TU AS COMPRIS ? »

A la suite du dernier souvenir le psy avait reprit courage, il s’était rapproché de Erwan et l’avait plaqué au mur, ses yeux était rouge ce qui démontrait peut être un état anormal, d’une poigne fort, il avait une main près de la gorge du pensionnaire près a l’étrangler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convocation chez Môssieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation chez Môssieur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convocation chez son directeur de maison à 18h
» Convocation chez la CPE [ Feat Kelly ]
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat de Kamakura :: Rez-de-chaussée :: Bureau du psychologue-
Sauter vers: